Je suis fier du CNEF!

Les dérapages incompréhensibles de plusieurs membres du gouvernement à l’encontre des évangéliques (Marlène Schiappa invente des "certificats de virginité" et Gérard Darmanin rapporte un "problème très important") ont surpris nos communautés. Le CNEF a fait part de ses observations et de son action à ses membres. Remarquable.

Le jeudi 11 février 2021, le Conseil National des Évangéliques de France (CNEF) a tenu un webinaire pour présenter à ses membres ses remarques et son action alors que nos parlementaires discutent des lois visant à renforcer le respect des principes de la République. Plus de 1600 personnes étaient présentes et attentives.

J’ai été impressionné par la qualité du travail réalisé. Mais pas que. On peut faire du bon boulot et le faire dans un esprit amer ou simplement professionnel. Là, j’ai entendu des hommes et des femmes imprégnés de l’Évangile, qui ont paisiblement abordé les faits.

Compte-rendu

Rachel Carlier, membre de l’équipe des permanents du CNEF, a animé la soirée.

Christian Blanc, Président, a évoqué le projet de loi en cours de discussion, qui vise l’islamisme radical et politique. La perspective du CNEF sur ces questions est disponible ici.

Clément Diedrichs, son Directeur, a rappelé que les évangéliques ne sauraient tenir le rôle de « caution égalitaire » dans ce débat. Une rencontre avec le ministère de l’intérieur a permis de clarifier (et d’apaiser?) le climat. Le compte-rendu des échanges est accessible ici.

Nancy Lefèvre, juriste du CNEF, était conforme à sa réputation: excellente et précise. Elle a présenté les impacts potentiels de cette loi sur le fonctionnement de nos Églises, notamment en matière de financement. Des modifications de la loi 1905 (et tout particulièrement le nombre de membres requis pour se constituer) sont à l’étude.

Thierry Le Gall assure un service pastoral particulièrement sensible auprès des parlementaires. Il a pu rencontrer un certain nombre de députés et de sénateurs pour relever l’impact terrible de ces prises de parole sur la réputation évangélique. Il a souligné, avec les autres intervenants de la conférence, combien la Société bénéficie de l’engagement social actif des Évangéliques, dont l’action pourrait être empêchée par ce type de caractérisation. Deux représentants régionaux du CNEF ont témoigné de leurs échanges avec des élus, sur les 9 ou 10 qui ont pu le faire dans leurs régions.

Romain Choisnet, responsable communication, a présenté plusieurs outils et ressources que nos Églises peuvent utiliser pour parler de ce que nous sommes.

Tous ont rassuré les participants que la loi ne saurait remettre en question la liberté de prises de position éthique, pour peu qu’elles se fassent dans l’esprit de l’Évangile (cf. 1 P 3.15-16). Il est heureux que nous soyons tous d’accord que toute expression haineuse ou toute incitation à la violence relève d’un reniement du Christ!

Une suite concrète

Bien entendu, le climat se prête particulièrement à une prière soutenue. C’est exactement ce que nous propose l’apôtre Paul en 1 Timothée 2. Le CNEF organise des réunions de prière hebdomadaire les lundis soirs – inscriptions ici. C’est une initiative capitale.

La qualité du travail réalisé mérite que nos Églises expriment notre reconnaissance pour cette organisation. Peut-être un soutien financier exceptionnel? Certainement un encouragement régulier.

J’espère que nos Églises et Unions d’Églises ont compris la valeur, au-delà de nos différences théologiques, d’être unies et fraternelles. Merci au CNEF de permettre cette plateforme commune.

Des outils pour en parler

Sébastien Fath, sociologue et chargé de recherche au CNRS, est spécialiste du protestantisme en France. Sa tribune sur Le Figaro est une réplique remarquable et fine aux prises de paroles intempestives récentes du gouvernement.

Le CNEF a réalisé une excellente vidéo de 2 min sur le protestantisme évangélique en France. Je signale aussi celle que mon collègue et successeur Philippe Viguier a réalisé il y a 4 ou 5 ans.

Plusieurs publications sont accessibles sur la boutique du CNEF. Le livret « 7 questions sur les évangéliques » est en cours de révision.

Mes contributions sur les thèmes connexes

Je signale à toute fin utile quelques ressources que j’ai réalisées. Elles sont présentées ici de par leur lien au sujet qui nous préoccupe, mais elles ne représentent pas forcément les positions du CNEF.

Un livre qui est malheureusement passé relativement inaperçu recense les contributions positives de la Bible et de la foi évangélique dans l’histoire: Merci la Bible. Un ouvrage collectif qui permet de témoigner de manière soft de la beauté et de la bonté de l’Évangile.

Avec Philippe Viguier nous avons publié Le chrétien et le citoyen qui présente notre perspective sur les rapports de l’Église et la politique.

Dans le contexte de mes podcasts hebdomadaires « un pasteur vous répond » j’ai abordé quelques questions connexes:

Je signale enfin deux courts articles:

Florent Varak

Florent Varak est pasteur, auteur de nombreux livres dont le Manuel du prédicateur, L'Évangile et le citoyen et la ressource d'évangélisation produite en co-édition avec TPSG: La grande histoire de la Bible. Florent est aussi conférencier, et professeur d'homilétique à l'Institut biblique de Genève. Il est le directeur international du développement des Églises au sein de la mission Encompass liée aux églises Charis France. Il est marié avec Lori et ont trois enfants adultes et mariés ainsi que quatre petits-enfants.

Articles pouvant vous intéresser

>