Quel est le rôle du Saint Esprit dans la vie chrétienne? (Épisode 163)

En traçant un panorama en 6 points des phases de l'oeuvre du Saint Esprit dans la vie du chrétien, Florent Varak répond à cette vaste question de manière claire et concise.

Un Pasteur vous répond existe aussi en vidéo

Rendez-vous chaque semaine pour un nouvel épisode d’un Pasteur vous répond : le podcast où la Bible répond à vos questions.

Si vous aimez le podcast, nous serions très reconnaissant que vous preniez 15 secondes pour laisser une note sur iTunes (cf. ici pour voir comment). C’est le seul moyen de le faire remonter dans le classement des podcasts "Religions" (et donc attirer d’autres publics).

Retrouvez tous les épisodes d’Un Pasteur vous répond sur :

Comment s’abonner au podcast ?

Vous ne savez pas comment vous abonner au podcast sur votre téléphone ? On y a pensé ! Découvrez un mini tutoriel vidéo ici.

Vous voulez poser une question ?

Posez votre propre question pour un pasteur en cliquant ici.

Transcription :

"Cette transcription vous est proposée par les bénévoles de Toutpoursagloire.com. Nous cherchons à garder le style oral des épisodes pour ne pas déformer les propos des intervenants. De même, nous rappelons que ces transcriptions sont mises à disposition mais que les paroles de l’auteur (podcast et vidéo) restent la référence. N’hésitez cependant pas à nous signaler toutes erreurs ou incohérences dans cette transcription. Merci d’avance."

Épisode 163 : Quel est le rôle du Saint Esprit dans la vie chrétienne ?

La question qui est posée pour ce podcast, quel est le rôle du Saint Esprit dans la vie chrétienne ?

Alors, en même temps c’est aussi vaste que les autres questions que l’on a dû diffuser, qu’on a dû du moins reporté.

C’est une immense question, y a des livres entiers qui sont écrits sur cette thématique. Si ça t’intéresse, tu pourras reprendre un article que j’ai écris qui a été publié sur la revue réformée et qui est donc publié sur le web et sur le site de la revue réformée et qui s’intitule "l’Esprit dans la vie chrétienne". Alors, ça reprendra certains aspects avec plus de précisions, puis je vais développer d’autres aspects dans ce podcast.

Peut être que le point de départ pour moi en tout cas, quand on imagine, quand on essaie de réfléchir au rôle du Saint-Esprit dans la vie chrétienne, c’est de partir de Éphésiens 1 et des versets 3 à 14.

On va pas lire l’ensemble du texte, il est magnifique, j’espère que tu le liras ce soir pour t’endormir mais ce texte est fascinant, parce qu’il nous parle d’un côté d’un Père, un Père qui nous a élu avant la fondation du monde ; avant même que l’on existe, Dieu avait en tête chacun de ceux et de celles qui bénéficieraient du don du Saint-Esprit.

Et deuxièmement, à partir du verset 5, on a le Fils qui réalise la rédemption.

Donc d’un côté, Dieu le Père choisit ses enfants avant que l’on existe, deuxièmement on a Dieu le Fils qui réalise la rédemption par son sacrifice ; le texte nous le dit, "en Lui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés, selon la richesse de sa grâce".

Et puis troisièmement, on a Dieu l’Esprit qui est donné comme un gage, et je cite à partir du verset 13 "en Lui, vous aussi, après avoir entendu la Parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en Lui vous avez cru et vous avez été scellé du Saint-Esprit qui avait été promis et qui constitue le gage de notre héritage en vu de la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis pour célébrer sa gloire".

Je ne sais pas si tu as suivi les trois particularités de l’oeuvre de notre Dieu trinitaire, mais quelque part, le Saint-Esprit c’est celui qui applique l’oeuvre du salut, c’est une expression que je reprends de Henri Blocher, qui est un théologien français émérite, même pas besoin de le préciser, mais il écrit "dans la rédemption, il y a pour l’Esprit oeuvre propre, parce qu’il y a mission, il est d’après le Nouveau Testament, l’auteur de la rédemption subjective opérée en nous, l’applicateur du salut". Et je crois que nous avons là un peu ce qui est central dans le ministère du Saint-Esprit. Il est l’applicateur du salut que Dieu a choisi de réaliser pour nous et que le Fils a accompli pour nous à la croix.

Ce qu’on va faire, c’est un panorama super rapide des différentes phases de l’oeuvre du Saint-Esprit dans la vie de quelqu’un et je le ferai en six points.

Premièrement, j’aimerais qu’on regarde ce que le Saint-Esprit fait avant la conversion, et c’est je crois que c’est l’oeuvre du Saint-Esprit d’appeler à la conversion.

C’est le premier point, le Saint-Esprit appelle à la conversion. Il y a un moment où les disciples étaient vraiment effrayés parce que Jésus a annoncé qu’il allait partir, et en plus qu’il allait partir de mort violente que même il serait persécuté, ils étaient un peu angoissés, on les imagine, et à partir de Jean 16 verset 7 Jésus dit, en fait, "qu’il est avantageux pour vous que je parte, parce que si je ne pars pas, le consolateur ne viendra pas vers vous, mais si je m’en vais, je vous l’enverrai et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement. De péché, parce qu’il ne croit pas en moi, de justice, parce que je vais vers le Père, et comme vous ne me verrez plus et de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé".

Alors tu vois, dans ce passage on voit que le rôle du Saint-Esprit c’est précisément d’oeuvrer dans la vie des non-croyants pour les convaincre du péché, pas des péchés ; il ne vient pas convaincre "ouai t’a commis ce péché, t’a commis cette faute", mais il vient convaincre d’un péché fondamental qui est celui de ne pas placer sa confiance en Jésus-Christ ; en fait c’est le péché qui condamne, on est tous pêcheurs, on est tous faibles, on est tous incapables d’être lié à Dieu naturellement, il faut vraiment qu’il y a une infusion de Dieu dans nos vies qui nous fasse renaître, et la véritable oeuvre du Saint-Esprit avant la conversion, c’est de montrer qu’on a confiance dans les mauvaises choses. Le péché de ne pas croire en Lui. On croit en pleins de choses, on croit en nos bonnes oeuvres, on croit à notre éducation religieuse, on croit je sais pas moi, notre capacité quelconque et c’est insuffisant, donc son oeuvre, c’est déjà de nous convaincre que nous ne croyons pas en Christ, et ça c’est notre gros problème avant tous les autres péchés, avant tous les autres problèmes.

Et puis de justice, parce que finalement notre justice, elle est fondamentalement insuffisante, et je cite ici Carson qui dit, Jean aime citer ou faire allusion aux livres d’Esaïe et Esaïe 64. 5 établi que toutes dichaisoudé c’est à dire justice en grec, toute dichaisouné des gens du temps d’Esaïe ressemblait aux vêtements souillés des pertes menstruelles. C’est un langage qui est très très vif pour dire aucune de notre justice n’est suffisante devant Dieu.

Donc le rôle du Saint-Esprit, c’est de montrer que notre justice est insuffisante. Non seulement que nous avons confiance dans les mauvaises choses, mais aussi que notre justice est insuffisante et nous convaincre aussi de jugement, c’est à dire que le jugement du monde est erroné, les gens pensent que par la mort et de Christ, Christ a montré sa défaite, mais au contraire il a montré sa victoire, quand il est monté au ciel, il a été accepté du Père et le rôle du Saint-Esprit c’est de nous montrer que tout est accompli, ça marche super bien le salut que Jésus nous a acquis à la croix.

C’est lui qui nous prépare le travail, si vous voulez avant la vie chrétienne, et puis deuxièmement le Saint-Esprit réalise la conversion.

Lorsque tu viens à Jésus, c’est vraiment Dieu qui te fait venir à Jésus, c’est pas toi qui le choisis, même si psychologiquement, subjectivement, consciemment c’est vrai, tu acceptes le Fils de Dieu comme Jean chapitre 1 verset 14 le dit, comme d’autres textes, comme Colossiens peuvent l’évoquer, mais en fait c’est le Saint-Esprit qui te fait naître de nouveau.

Jean chapitre 3, Jean chapitre 5 verset 1, c’est le Saint-Esprit qui te régénère par l’esprit, Tite chapitre 3 verset 5. C’est le Saint-Esprit qui fait que tu es lavé, sanctifié, justifié par l’Esprit, j’espère que tu prends note de toutes ces choses, c’est juste immense tout ce qui a lieu à la conversion : 1 Corinthiens 6. 11. C’est par le Saint-Esprit que tu scellé du Saint-Esprit : Éphésiens 1. 3 à 14 qu’on a lu au début. Mais c’est également le Saint-Esprit qui habite en toi, il vient en toi, Dieu te marque de son sceau, des arrhes de l’Esprit, les arrhes c’est un peu bon… l’apéro, c’est pas l’essence complète, ça viendra avec la glorification lorsque Christ reviendra dans la gloire et que nous ressemblerons enfin à Christ, on sera libéré de notre nature pécheresse ; on est marqué de son sceau, on reçoit les arrhes de l’Esprit Saint. Et enfin septième oeuvre qui se fait à la conversion, on est baptisé du Saint-Esprit.

Donc tu vois avant, le Saint-Esprit oeuvre, au milieu, enfin, au moment de la conversion c’est lui qui la réalise, et puis après, il y a toute une vie qui se vit avec le Saint-Esprit, on peut pas vivre la vie chrétienne sans. il vit en toi pour occuper ta vie, la réorienter, et il fait un certain nombre de jobs, si on peut dire, que je vais expliciter très rapidement ou plutôt survoler ce serait le mot le plus juste.

Premièrement, et on aime beaucoup ça, le Saint-Esprit nous rend utile. On parlera dans une deuxième question des dons de l’Esprit, donc on va voir, j’insiste pas là dessus, il y a 4 textes dans le Nouveau Testament, 4 textes principaux qui parlent de ce sujet des dons spirituels, tu as 1 Corinthiens 12 à 14, tu as Romains 12 et tu as Éphésiens chapitre 4 et 1 Pierre chapitre 4 versets 7 à 10. Donc ces 4 textes donnent une image assez complète de ce que Dieu pense des dons spirituels. Je te les cite dans l’ordre de rédaction qui correspond aussi à l’ordre de rédaction de la Bible et c’est aussi par ordre chronologique, ça c’est une remarque aussi intéressante. Donc on reparle donc des dons spirituels dans un prochain podcast et donc je ne m’apessantis pas sur ce sujet.

Troisième ou quatrième, je ne sais plus où j’en suis, quatrième aspect du Saint-Esprit, c’est qu’il nous fait ressembler à Jésus.

Il nous fait ressembler à Jésus, et c’est d’ailleurs très dommage que l’on ait concentré toute notre attention souvent sur les dons spirituels. Si j’avais la possibilité, j’aimerais beaucoup qu’on mette l’accent dans nos églises, non pas sur les dons spirituels, mais sur le fruit spirituel, qui vient du Saint-Esprit, et tu connais peut être ce texte de Galates chapitre 5 verset 22 qui dit : "mais le Fruit de l’Esprit c’est amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur, maîtrise de soi".

Alors tu vois, toutes ces qualités là, on les trouve dans la personne de Christ, et bien sûr dans le texte, si tu regardes avec le contexte, il y a un un contraste qui est fait entre, d’un côté, les oeuvres de la chair qui nous emmènent de partout et qui sont un peu désordonnées et qui sont très très blessantes et très humiliantes par rapport à la gloire et la majesté de Dieu, et puis le contraste où le Saint-Esprit t’emmène dans une autre direction. Il t’emmène dans une autre direction où tu changes de mode de vie, et tu es aligné sur une… pas discipline, mais un fruit qui reflète un peu toute l’union réelle, substantielle que le croyant entretien avec le Saint-Esprit.

C’est le Saint-Esprit qui fait émerger toute les qualités de Christ, alors toute cette sanctification, puisque c’est le terme que l’on consacre un peu à cela, implique à la fois ta participation et à la fois, l’oeuvre du Saint-Esprit. Et qu’est ce qu’il utilise le Saint-Esprit pour cela ? Il utilise ce qu’il a lui-même inspiré, il y a une connexion entre l’écriture et son impact dans nos vies, donc quand tu médites la Bible, et j’espère que c’est une discipline que tu tiens, de lire la Bible ou de l’écouter ; si jamais, tu passes beaucoup de temps dans les transports et que tu n’as pas le temps de lire, ou de te lever tôt le matin ou de te coucher tard le soir pour la lire, tu l’écoutes et tu médites, tu en tires des éléments de compréhensions dans ta vie chrétienne.

La prière, la communauté et les exhortations mutuelles, la proclamation de la Parole de Dieu qui est donnée dimanche après dimanche et également dans d’autres contextes comme les églises de maison, les petits groupes ou autre. Le baptême et la cène. Tout ceci, les théologiens appellent cela les moyens de la grâce et ces moyens de la grâce, le Saint-Esprit les utilisent pour fortifier notre vie chrétienne et nous donner de ressembler à Jésus.

Ca, c’était un survol très très rapide.

Le Saint-Esprit est impliqué dans pleins d’activités. Le théologien Grudem nous dit qu’il est surprenant de constater le nombre d’activités particulières qui peuvent être faites dans le Saint-Esprit selon le Nouveau Testament. Il est possible d’être transporté de joie dans le Saint-Esprit, Luc 10. 21, de former un projet ou de prendre une décision dans le Saint-Esprit, Ephésiens 2. 18, de prier dans le Saint-Esprit, Éphésiens 6. 18, Jude 20, d’aimer dans le Saint-Esprit, Colossiens 8. A la lumière de ces textes nous pourrions nous demander quand nous exerçons ces activités si nous sommes conscients de la présence et de la bénédiction du Saint-Esprit et il a raison.

C’est pas comme si il se manifestait seulement par les dons spirituels, il est intégré dans la fibre même de la vie chrétienne. Alors parfois les chrétiens se posent des questions comme "ouai mais alors qu’est ce que c’est cette plénitude", on cherche un peu d’être rempli, alors le temps passe très très vite, j’ai un peu.. je n’ose pas sortir la citation que j’ai repiqué d’Henri Blocher de nouveau, mais il parle d’une plénitude soudaine lorsqu’il y a une sorte, et je cite "un afflux d’énergie spirituel au service de la Parole" et il parle de ce moment où par le Saint-Esprit, la personne est saisie de hardiesse, d’assurance, qu’il décrit comme un franc parler qui donne le témoignage. Et peut être que tu as eu ces moments ou soudainement tu es saisi d’une capacité à parler, que tu n’a pas forcément d’habitude, et c’est vraiment le Saint-Esprit qui te saisit, une plénitude soudaine. Mais il parle aussi d’une plénitude durable qui je cite, "est une imprégnation, une saturation du caractère chrétien par la présence du Saint-Esprit, cet état qui va avec la fermeté de la foi, la constance de la joie, l’équilibre de la sagesse, bref, qui va avec la permanence du fruit de l’Esprit et qui devrait être en tout temps la part de tout chrétien."

Et là tu vois, il y a deux aspects dans la plénitude de l’Esprit. Il y a ce que le Saint-Esprit peut faire assez spontanément en te donnant ce courage, cette hardiesse pour un témoignage pour une oeuvre spirituelle qu’il te demande de faire, et puis il y a cette imprégnation qui te fait ressembler à Jésus et là on revient à un thème que j’ai évoqué précédemment.

Alors qu’est ce que le Saint-Esprit attend de nous, puisque c’est le Saint-Esprit dans la vie chrétienne. Et bien tu trouveras l’élément détaillé à la fois dans le texte de la revue réformée que j’ai cité au début, mais également dans un article que Stéphane Kapitaniuk a écrit sur le site de toutpoursagloire.com, mais il n’y a que quatre impératifs qui nous lient directement avec le Saint-Esprit. Si tu prends l’ensemble du Nouveau Testament et que tu isoles les verbes à l’indicatif, qui sont des commandements, en lien avec le Saint-Esprit, tu ne trouves que quatre commandements. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autres activités qui impliquent le Saint-Esprit, mais que tu as quatre responsabilités principales et elles sont quoi, et bien je vais te citer les textes et un autre travail que tu pourrais faire pour méditer un peu, c’est de les lire dans leur contexte.

Tu as déjà le fait de marcher par l’Esprit, Galates 5. 16 et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Il y a cette notion de remplacer la marche de la chair par la marche par l’Esprit, et donc on est là, par une responsabilité morale de vivre selon l’intention de Dieu, alors qu’ on est encore pécheurs, c’est pas toujours évident, je ne parle pas de perfection ici, mais Christ nous invite à être attentif, la Parole de Dieu nous invite à être attentif à ce que le Saint-Esprit peut vouloir nous dire pour que l’on marche selon lui.

Deuxièmement, en 1 Thessaloniciens 5. 19 il est question de ne pas éteindre l’esprit. N’éteignez pas l’Esprit. Un autre commandement et dans le contexte on voit qu’il s’agit du culte avec ses prophéties avec les exhortations, l’enseignement qui sont donnés, et la Bible te dis de ne pas fermer ton coeur à l’influence que Dieu voudrait avoir lorsque tu va au culte, lorsque tu vas à une réunion de chrétiens.

Troisième commandement, ne pas attrister le Saint-Esprit, n’attristez pas l’Esprit, Éphésiens 4. 30. et là on est dans un contexte hyper-relationnel de l’église, et si vous faites partie d’une église, ce que vous devriez faire si vous êtes un disciple de Jésus, et bien la manière dont vous traitez vos frères et soeurs en fait, ça intéresse profondément le Saint-Esprit. Et vous attristez le Saint-Esprit lorsque vous vous moquez d’eux, lorsque vous les méprisez, lorsque vous critiquez, lorsque vous faites ce mal que nous ne devrions pas faire les uns aux autres parce que c’est le corps de Christ, et parce que le Saint-Esprit nous remplit tous.

Enfin, le texte le plus célèbre : soyez rempli de l’Esprit avec un contraste, ne soyez pas ivre ou rempli de vin, mais soyez plutôt rempli de l’Esprit. Et là c’est vraiment cette notion je crois dans le contexte avec le chant de Psaumes, d’hymnes et tout ça, c’est vraiment ce contexte de participer de tout coeur et pleinement à l’ensemble de la vie cultuelle de l’église, parce que cela contribue à cette oeuvre que Dieu veut réaliser en toi.

Alors, j’ai repiqué du livre de McArthur, théologie systématique, une liste des ministères du Saint-Esprit et pendant la pause, on la mettra sur le site, tu pourras le télécharger, on essaiera aussi que ce soit disponible lorsque le texte sera mis en ligne pour que tu puisses t’y référer. Mais il énumère de façon, -c’est vraiment la liste brutale des œuvres du Saint-Esprit- et je trouve que c’est intéressant presque de terminer avec ça : il adopte, il baptise, il rend témoignage, il appelle au ministère, il convainc, il revêt avec puissance, il remplit, il garanti, il garde, il aide, il illumine, il habite dans le croyant, il intercède, il conduit, il produit du fruit, il crée un caractère spirituel, il régénère, il rappelle, il limite, il convainc de péché, il ressuscite, il révèle la vérité, il sanctifie, il scelle, il choisi les évêques, les anciens, il envoie, il fortifie, il enseigne. 27 ministères qui sont cités avec les références dans les textes. Et le Saint-Esprit est également à la source des réalités suivantes : la communion, la liberté, la vie et la paix, la puissance, les dons spirituels, la vérité, l’unité, la sagesse, l’adoration, voilà les ministères du Saint-Esprit dans la vie chrétienne. C’est vraiment un survol hyper rapide, il y aurait beaucoup d’autres choses à dire mais au moins ça te donne une idée pour commencer la réflexion.

Florent Varak

Florent Varak est pasteur, auteur de nombreux livres dont le Manuel du prédicateur, L'Évangile et le citoyen et la ressource d'évangélisation produite en co-édition avec TPSG: La grande histoire de la Bible. Florent est aussi conférencier, et professeur d'homilétique à l'Institut biblique de Genève. Il est le directeur international du développement des Églises au sein de la mission Encompass liée aux églises Charis France. Il est marié avec Lori et ont trois enfants adultes et mariés ainsi que quatre petits-enfants.

Articles pouvant vous intéresser

>