Combien de temps avec Dieu faut-il avoir dans une journée? (Épisode 4)

Chaque semaine, le pasteur Florent Varak répond à vos questions dans Un Pasteur Vous Répond: le podcast où la Bible répond à vos questions.

Episode 4 traite du temps avec Dieu: « Combien de temps de connection faut-il avoir avec Dieu dans une journée? » Une question intéressante, mais sa formulation nous met sur une piste…

BONUS Un pasteur vous répond existe aussi en vidéo:

Rendez-vous chaque semaine pour un nouvel épisode d’un Pasteur vous répond : le podcast où la Bible répond à vos questions.

Si vous aimez le podcast, on serait très reconnaissant que vous preniez 15 secondes pour laisser une note sur iTunes (cf. ici pour voir comment). C’est le seul moyen de le faire remonter dans le classement des podcasts « Religions » (et donc attirer d’autres publics).

Retrouvez tous les épisodes d’Un Pasteur vous répond sur:

Comment s’abonner au podcast?

Vous ne savez pas comment vous abonner au podcast sur votre téléphone? On y a pensé ! Découvrez un mini tutoriel vidéo ici.

Vous voulez poser une question?

Posez votre propre question pour un pasteur en cliquant ici.

Transcription :

« Cette transcription vous est proposée par les bénévoles de Toutpoursagloire.com. Nous cherchons à garder le style oral des épisodes pour ne pas déformer les propos des intervenants. De même, nous rappelons que ces transcriptions sont une aide mais que les paroles de l’auteur (podcast et vidéo) restent la référence. Cependant, n’hésitez pas à nous signaler toutes erreurs ou incohérences dans cette transcription. Vous pouvez aussi en savoir plus ici pour rejoindre notre équipe de transcripteurs. Merci d’avance. »

La question est posée : Combien de temps, de temps de connexion avec Dieu devons nous avoir dans une journée ? La question de la quantification, quelle est la quantité de temps que l’on doit passer avec le Seigneur dans une journée ?

Alors c’est une question qui reflète un rapport à Dieu un petit peu légaliste. C’est à dire « je dois », c’est d’envisager notre relation à Dieu, non pas comme une relation d’amour qui vient de la grâce que Christ a manifesté envers nous, mais qui vient d’une relation un peu donnant-donnant où il faut que je passe un certain nombre de minutes, d’heures avec le Seigneur réellement.  La Bible n’en parle pas du tout en ces termes.

Ça va être un petit peu effrayant au début, mais ensuite je vous dirai comment moi je fais dans ma vie, mais la Bible dit au Psaume chapitre 1, qu’il y a un vrai bonheur à garder sa Parole jour et nuit. Alors problème : jour et nuit.  Jour, dans mes activités professionnelles, relationnelles et nuit, y compris donc dans les temps où je dors. La Bible nous invite à garder sa Parole jour et nuit donc pas vraiment de temps de repos, enfin de temps où l’on serait moins connecté avec Lui. 1 Thessaloniciens 5.17 nous dit de prier sans cesse. Alors prier sans cesse, prier continuellement, c’est prier dans toutes les circonstances et situations de notre vie. Donc ça ne se mesure pas en un temps connecté que l’on pourrait mesurer, mais comme quelque chose qui est beaucoup plus continu, et puis le Seigneur Jésus nous dit en Jean 15.4 : « Demeurez en moi comme moi en vous ».

Alors Jésus demeure en nous 24 h / 24 – 7 j / 7 et Il nous dit : Demeurez en moi comme moi en vous.  Il est difficile d’imaginer la vie chrétienne sous l’angle d’une formule où je passe un certain nombre de minutes, je fais un certain nombre de prières, je lis ma Bible un certain nombre de chapitres par jour pour garantir que je serai connecté avec le Seigneur. La Bible en parle de façon beaucoup plus continue, beaucoup plus intensive que en terme de faire un rite. J’accomplis un certain nombre de choses et puis ensuite ça va, c’est bon j’ai fait mon travail, la vie chrétienne n’est absolument pas présentée en termes similaires, mais elle est présentée sous l’angle de lorsque l’on devient chrétien, on devient le temple du Saint-Esprit, donc Dieu réside en nous par son Esprit Saint constamment, continuellement et Il nous invite à continuellement nous laisser remplir du Saint-Esprit, et continuellement vivre notre vie conscient de sa présence, c’est à dire que la vie chrétienne n’est pas une sorte de séries de rituels que l’on va suivre pour être sûr que tout va bien; c’est plutôt une communion et une relation à Dieu que l’on va entretenir, y compris dans la négociation d’un contrat, y compris dans un soin que l’on peut pratiquer si l’on est infirmier, y compris dans la conduite de sa voiture, y compris dans les rapports que l’on peut avoir avec les membres de sa famille.

On va rester conscient du fait que Dieu est en nous et on va entretenir cette relation avec Lui, que Lui a inauguré par son sang, que Lui a inauguré lorsqu’Il nous a envahi, lorsqu’Il nous a fait naître de nouveau, lorsqu’Il nous a baptisé de l’Esprit, lorsque l’on a été intégré au corps du Christ (1 Corinthiens 12.13), donc tous ces évènements qui ont lieu au moment où l’on devient chrétien, Dieu vient en nous, nous sommes dans une communion avec Lui et Il nous invite à entretenir cette communion et comment est ce qu’Il nous invite à l’entretenir  ? Et bien déjà un temps de lecture, je pense que c’est une chose importante que de lire la Bible.

Quand je me lève le matin, avant de lire mes mails, c’est pas toujours que j’y arrive, mais avant de lire mes mails, je veux avoir un temps de lecture de la Bible parce que j’ai besoin de renouveler mes pensées, parce que j’ai besoin de laisser le Seigneur me parler aussi au travers de sa Parole, ce n’est pas une question de loi, ce n’est pas une question de devoir, c’est un besoin un peu spirituel, je veux nourrir cette pensée de Dieu parce que ça va m’accompagner, ça va m’aider tout au long de la journée, puis je vais essayer d’avoir un temps de prière, alors parfois j’utilise un calendrier de prières, je veux prier pour différents sujets selon les jours qui passent et très systématiquement je vais prier pour ma famille, des missionnaires, mes voisins, je vais prier pour mes amis, pour tous ceux qui m’entourent, parfois pour des sujets plus brûlants, parfois pour des sujets d’actualité, parfois pour des peuples qui sont sans témoignage du Christ, et je prie pour que Dieu envoie un ouvrier dans la moisson pour qu’il puisse être touché par l’évangile et enfin, tout au long de ma journée, si jamais je réalise, le Saint-Esprit qui vient en moi peut me rendre attentif à un besoin particulier, il peut me rendre attentif à un péché donc je vais le confesser tout de suite, « Ah Seigneur pardonne moi, mon attitude était erronée ou bien mes propos ont dépassé ce qui était juste, pardonne moi, il faut que je sois clair avec cette intention, la mettre à ta lumière » peut être que j’ai besoin de me réconcilier avec une personne.

Donc tout au long de la journée c’est quelque chose qui va avoir lieu. Ou bien je vais simplement prier pour une situation immédiate dont on me fait part ou bien prier pour des amis, j’étais dans une ville, j’ai rencontré des gens et alors que je parlais avec eux, je me suis mis à prier pour eux, j’avais envie, le sentiment que Dieu me demandait cette intercession, j’ai prié pour eux, j’ai prié pour ceux qui m’entouraient, et ça va entretenir n’est ce pas notre pensée et ça va la centrer sur Dieu. La vie chrétienne ne peut pas se mesurer en terme de minutes ou de rites, la vie chrétienne c’est une communion, et à ce titre elle est nourrie parfois par la louange, parfois par la lecture de la Bible, parfois par le silence. Dans la Bible, un des psaumes nous dit que pour Dieu le silence aussi est louange, donc parfois ça peut être juste un temps de silence dans le brouhaha qui nous entoure et d’essayer d’entendre Dieu, et là je ne parle pas d’écouter une petite voix étrange ou extérieure comme ça qui viendrait s’imposer à soi, mais d’être conscient de ce que Dieu veut nous communiquer, de ce qu’on a médité dans l’écriture et comme Dieu est un Dieu qui s’est incarné et bien, Il veut nous parler de façon incarnée, c’est à dire par rapport à notre situation, comment la Parole que l’on a lu va s’incarner à notre situation actuelle, peut être familiale, peut être professionnelle, peut être sociale pour voir s’il y a une direction qu’il veut nous communiquer, comme une pensée un peu, qu’Il nous communique dans notre conscience pour la suite.

Donc voilà, j’espère avoir répondu à la question, encore une fois, je ne le mesurerai pas en terme de temps mais je le mesurerai en terme d’intensité, de conscience de sa présence et puis, dernier exemple, il m’arrive régulièrement de prendre une journée avec Dieu, où je vais prendre un livre, à la fois un livre biblique et puis un livre peut être qui va m’édifier, qui va m’aider à cheminer dans ma marche chrétienne et j’en fait un temps vraiment assumé de proximité avec Dieu : je ne réponds pas à mes mails, j’essaie de rien consulter, de ne pas lire mes textos et autre chose que je peux recevoir et concentrer mon attention, je me mets à l’écart, je vais me balader dans la nature et d’être vraiment concentré sur ce que Dieu pourrait me dire à travers ce livre de la Bible, au travers du livre d’un frère ou d’une sœur qui a été écrit et qui serait susceptible de m’édifier, au travers de ma propre réflexion et voilà tout cela ce sont des éléments qui nous aident à cheminer avec Dieu, mais encore une fois on ne fait pas ces choses pour marcher avec Dieu mais c’est parce que l’on est devenu un disciple de Jésus Christ que l’on marche de cette manière avec Lui pour renouveler et encourager notre marche en Lui.

Florent Varak

Florent Varak est pasteur, auteur de nombreux livres dont le Manuel du prédicateur, L'Évangile et le citoyen et la ressource d'évangélisation produite en co-édition avec TPSG: La grande histoire. Florent est aussi conférencier, professeur d'homilétique à l'Institut biblique de Genève, enseignant à l'Ecole biblique de Lyon et directeur international du développement des églises évangéliques des Frères (Encompass).

Articles pouvant vous intéresser

5 thoughts on “Combien de temps avec Dieu faut-il avoir dans une journée? (Épisode 4)

  1. Quelle belle initiative que ces courts podcasts si stimulants ! Merci ! Je ne vais pas mettre mon grain de sel à tous ceux qui sont à venir 🙂 , mais nul doute que je les apprécierai et… les diffuserai !

    1. Merci beaucoup Claude pour ton retour encourageant et ton soutien dans la diffusion des épisodes!

  2. Etienne Omnès dit :

    Combien de temps faut-t-il consacrer à Dieu par journée?

    24h, c’est un bon début 🙂 Prévoir plus par la suite

    1. 🙂 t’es le troisième à nous donner cette réponse. Heureusement que Florent lui tique sur autre chose dans la formulation de la question, sinon l’épisode aurait duré une demi seconde!

      Et tu as reformulé la question dans ton commentaire. L’auditeur à demandé combien de temps faut-il passer avec Dieu.

      1. Va falloir que je me procure un dico du langage « d’jeun' » ! En lisant votre échange sur Disk, je m’étais demandé si vous aviez un code spécial entre vous deux, Etienne et Stéphane, mais bon, en allant sur le blog, j’ai compris qu’il s’agissait d’une de ces facéties de Disk, qui se croit obligé de traduire en anglais, puis de retraduire (mal) en français !
        Mais alors, quand je lis ici que Florent « tique » sur autre chose là je… tique quand même, et je me note dans mon lexique : tiquer une chose = la viser, pointer dessus. Comme quoi, faut jamais ,rester chez soi, on apprend toujours ! 😉 @ + !

Comments are closed.